Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2015

Chronique livre France Bleu RCFM Barbapapa

Ici: radio-fm-barbapapa

chronique,radio,france bleu,rcfm,barbapapa

 

26/03/2015

22èmes rencontres de la BD Bastia

 Comme vous le savez sans doute, les 28 et 29 mars prochains, à Santu Pietru di Cinarca, l'association des Tripiers de la Sainte Croix organise une grande Tumbera sous chapiteau. Un loto sera également organisé au profit des éleveurs nécessiteux Et enfin, pour clore cette belle manifestation, qui je l'espère, attirera une foule nombreuse, une grande foire aux célibataires se déroulera au lieu dit Campu Musgianu avec à l'animation DJ Antoine Mantoine. 

Sinon, pour ceux qui préfèrent les petits Mickey, au même moment, du 26 au 29 mars prochain, (on peut d'ailleurs regretter que l'association Una Volta n'ait pas consulté celle des Tripiers de la Sainte Croix sur le choix des dates), se tiendront à Bastia les 22èmes rencontres de la BD et de l'illustration. Là, nous pourrons assister à une exposition monographique de grande qualité sur le cochon dans tous ses états, ainsi qu'à des ateliers sur la préparation des tripes à la Lopignaise. Ah, mais je crois que je mélange mes fiches.

Pour ceux qui ont toujours rêvé de connaître la Lybie de Khadafi et la Syrie de Hafez El Hassad à l'aube des années 80, ou de rencontrer un génie des mathématiques capable de résoudre sans même ôter une de ses célèbres broches en forme d'araignée, une fonction du type f(x)=2x + 3, Bastia sera LE lieu où il faudra se trouver. Riad Sattouf, également connu comme cinéaste pour Les Beaux gosses, ou Cédric Villani, médaille Fields 2010, pour ne citer qu'eux, sont annoncés. Ainsi, ceux qui à l'inverse d'Alain Finkielkraut considèrent la BD comme une art majeur pourront assister à des expositions variées, et rencontrer des invités prestigieux, dans un écrin enchanteur, comme en témoigne l'affiche de cette année signée Benjamin Flao, que je vous laisse admirer.

Pour toutes ces raisons, rien, non, rien ne nous empêchera de nous rendre aux 22èmes rencontres de la BD et de l'illustration à Bastia du 26 au 29 mars prochain. Pas même la Tumbera de Santu Pietru di Cinarca, ni même de la neige au col de Vizzavona.

mini_295.jpg

 

 

 

 

 

05/02/2015

Démission

"- et c'est pour cela que je tiens à la plus grande rigueur dans nos services, je sais que vous ne ménagerez pas vos efforts pour le bien de notre entreprise. Je vous engage donc à... Mlle Castelli ? Vous vouliez ajouter quelque-chose ?

- Oui monsieur le président, je voulais vous dire que je n'allais pas pouvoir continuer à écouter vos inepties.

-Je vous demande pardon ??

- Je vais y aller quoi. J'ai assez entendu de conneries pour ce soir.

- Qu'est-ce-qui se passe Amélie ? Vous vous sentez mal ?

- Absolument pas. Je vous présente ma démission. 

- Voyons Amélie, vous n'y songez pas ! Vous travaillez à la Cogitox depuis quoi... 20 ans ? Et vous y faites un excellent travail ! Allons, vous semblez avoir des soucis, nous en parlerons en privé, si vous voulez bien. Je mets vos paroles sur le compte de la fatigue. Allez donc respirer un peu dehors, vous reviendrez quand vous vous sentirez mieux. 

- Vous ne m'avez pas comprise monsieur le président. Je vous quitte. Je quitte la Cogitox. J'en ai assez vu, entendu, supporté. Supporter la médiocrité ambiante, la vôtre, monsieur le président. Les conversations stériles devant la machine à café: la constipation du petit dernier, les commentaires sur les matchs de foot, les barbecues du dimanche dans votre somptueuse villa. La vanité de ce que j'accomplis ici tous les jours depuis 20 ans. Vos réunions interminables, vos exigences insensées pour le bien de la Cogitox, marre de la Cogitox. Rien à foutre de la Cogitox. Je ne sacrifierai pas une minute de plus de mon existence dans cette maison de fous. Je pars, je démissionne. On m'a proposé un poste aux éditions du Soleil Levant. Du Soleil levant, parfaitement. Je vous quitte donc, bon vent et MERDE A TOUS."

Sur ces mots, Amélie Castelli, surnommée parfois "la discrète", une femme unanimement appréciée, se leva et quitta la pièce, sans rassembler ses affaires et sans prendre la peine de se retourner sur les visages effarés de ses camarades de labeur.
Une bouffée de soulagement la submergea. Libre, elle était libre. Elle l'avait fait. Elle traversa les longs couloirs blafards de l'entreprise d'un pas léger, sans se presser. Elle avait cru qu'elle se précipiterait au dehors, qu'elle serait impatiente de quitter cet endroit, mais non, elle marchait d'un pas calme, savourant le plaisir de se dire que c'était la dernière fois.

Une sonnerie stridente la tira de son sommeil. Il était 6h30. Elle avait encore rêvé.

Amélie se rendit dans sa salle de bain et se contempla longuement dans le miroir. Qui était-elle au final ? Une chatte ? Une fée verte ? Une enfant assoupie sur un livre de Bidouille et Violette dans un grenier obscur ? Elle ne savait plus vraiment.

Mais c’est avec la certitude de n’être plus à sa place, et l'angoisse de ne jamais réussir à s'échapper, qu’elle partit, le cœur serré, pour les longs couloirs de la Cogitox.

eric-pm-psy.jpg

 

18:48 Publié dans Nouvelle | Lien permanent | Commentaires (1)

31/01/2015

Chronique RCFM La Contrebasse de Patrick Süskind

Ici: la-contrebasse-antenne-rcfm-1mp3

contrebasse300.jpg

18/01/2015

Chronique RCFM auteurs Charlie Hebdo

Ici:chronique-rcfm-auteurs-charlie-hedbo?fb_action_ids=102056...

Capture-decran-2015-01-07-a-15.jpeg